Accepter le changement comme une force de vie

by Chloe Tranchant

Combien d’entre nous aimeraient être plus heureux en apportant du changement dans leur vie ? Et combien d’entre nous sommes réellement capables d’accepter ce changement ?

Il existe une vraie réticence au changement. Pour un grand nombre d’entre nous, rien n’est plus difficile que d’admettre que les choses ont changé. Nous ne l’accueillons pas comme quelque chose de positif. Cela devient vite un moment de stress, de peur et de blocages.

Table des Matières

 

A- Pourquoi autant de reticence au changement ?

L’être humain a peur de sortir de sa zone de confort qu’on peut appeler aussi routine. C’est la première grande raison de la réticence au changement. Nous détestons tous ce mot et pourtant nous tombons tous si facilement dedans. Et quand nous nous en rendons compte, nous sommes déjà pris au piège depuis longtemps. Quand on s’habitue à une situation, une personne ou un travail, cela devient une torture de l’abandonner. Alors nous résistons coûte que coûte pour que rien ne change. Nous bataillons à contre-courant. Et nous nous perdons.

La deuxième raison est que le changement fait peur. C’est comme le grand saut dans l’inconnu. Cela peut vous faire perdre vos moyens rien qu’à l’idée de sauter. On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. On est jamais certains des résultats que peut apporter le changement. C’est comme une grande perte de repères. On a l’impression d’avancer dans le noir complet. Et c’est encore plus pénible lorsque l’on est pris au dépourvu.

Les doutes prennent alors le dessus. Et nous savons combien le mental peut être puissant et nous contrôler. Il est vrai, je vous l’accorde, le changement ne vient souvent pas seul. Il est parfois accompagné de son bagage d’épreuves, de décisions et de surprises. Bonnes comme mauvaises.

La troisième raison serait cette difficulté à changer les choses. Nous sommes nombreux à voir le changement comme un échec. Quand une situation prend fin, elle devient rapidement dans notre tête une défaite, un raté. Autant de mots si désagréables à entendre. Cela s’accompagne d’une grande remise en question qui peut nous faire faire demi-tour face à un renouveau qui s’offrait à nous. Prenons l’exemple d’une relation amoureuse, car elle nous parle tous. Que vous soyez à l’origine ou non d’une rupture amoureuse, l’idée que ce conjoint ne soit plus avec vous, vous convainc que vous n’avez pas réussi à bâtir une union solide. Et nous détestons tous l’échec. Nous mettons alors du temps à nous adapter à ce changement et à rebondir.

 

B- Peut-on apporter un oeil nouveau au changement ?

Le changement est indissociable à notre nature. Nous évoluons sans cesse. Nous sommes guidés par lui dans cette vie pas à pas pour devenir la meilleure version de nous-même. Rassurez-moi… Vous n’êtes pas resté ce bébé à qui on change les couches ? Vous avez sans doute été à l’école et appris à lire ? Ceci est bien la preuve que le changement est bon pour vous. Et pourtant si vous discutez avec vos parents, ils vous diront sûrement que ce n’était pas une période facile. Que vous n’avez pas été propre en un jour et qu’apprendre à lire n’était pas un exercice de tout repos. Nous sommes tous passés par des moments d’adaptation.

Nous passons notre vie à changer. C’est juste qu’on ne s’en souvient pas. Car nous être humain, nous oublions trop vite. Vous vous levez peut-être tous les jours à la même heure et pourtant vous ne faites peut-être pas tous les jours les mêmes tâches. La vie est donc bien un équilibre entre routine et changement.

Parlons science. Notre corps élimine chaque jour environ 300 milliards de cellules détériorées. Autrement dit, chaque jour de notre vie, nous sommes une nouvelle personne. Notre corps a complètement changé et nos cellules sont plus jeunes que nous. La loi du changement est donc inscrite dans nos gènes.

Faites-vous à l’idée que le changement est omniprésent et qu’il a sûrement une bonne raison de venir frapper à votre porte. C’est souvent une chance énorme ! Comme un signe de la vie. Si c’était l’opportunité, le job ou l’amour de votre vie, qui vous attendait au bout du tunnel, iriez-vous ?

Le plus important est d’être honnête avec soi-même. Posez-vous les bonnes questions. Où que vous soyez sur l’échelle du bonheur – que vous vous sentiez déprimé, bien ou merveilleux – pourriez-vous être plus heureux ? Si la réponse est OUI ! Quels changements pouvez-vous apporter ? Quels changements seriez-vous prêt à accepter ? Qu’attendez-vous vraiment de la vie ?

 

C- Les 6 façons d’accueillir le changement:

Quand une porte se ferme, une autre s’ouvre.
Miguel De Cervantes

1) Faire le deuil de ce que l’on perd:

La réticence au changement tient du fait qu’on n’accepte pas la réalité qui se présente à nous. Or, c’est la première étape et la plus importante. Il faut accepter la situation pour qu’un changement s’opère dans notre esprit. Tant que vous êtes bloqués dans le passé ou un futur effrayant, vous aurez du mal à accueillir le changement. Restez dans le moment présent. Essayez de ne pas mettre vos émotions même si c’est un exercice difficile. Acceptez simplement avec du recul ce qui se présente à vous. Ne vous bercez pas d’illusions. Ne vous mentez pas à vous-même sur ce qu’il se passe. Et n’essayez pas de retenir une situation qui doit changer. Je le répète, le changement fait parti de la vie. Il doit se présenter à vous pour vous faire évoluer. C’est une carte à saisir et à jouer dans le grand jeu de votre vie.

Pour admettre que les choses ne sont plus comme avant, je vous invite à faire une liste de tout ce qui ne serra plus pareil dans votre vie suite à ce changement. Puis, relisez-la régulièrement pour faire pénétrer une vérité dans votre esprit : les choses ont changé. La liste n’est pas là pour vous effrayer mais uniquement pour faire un deuil. Lorsque vous aurait admis que rien n’est plus comme avant, vous pourrez passer à l’étape suivante.

Le deuil est un lâcher prise que personne d’autre que toi ne peut faire.
Steve Lambert

 

2) Visualisez les avantages de votre nouvelle situation:

Aussi fou que cela puisse vous paraître, il n’existe pas des changements négatifs. Il y a du positif a tiré en toutes choses, même si les débuts vous semblent éprouvant. Pour l’accepter, il faut voir l’utilité. Faites la liste des choses positives que va vous amener cette situation.

Prenons un exemple. Vous devez changer de poste dans votre travail, et cette seule pensée vous rend malade. Comment accepter cette situation ? Dans un premier temps, faites la liste de tout ce qui va changer (vos horaires, votre salaire, vos collègues…). À présent, utilisez une autre liste et efforcez-vous dans le calme de mentionner les avantages de ce désagrément. Quels sont-ils ?

  • Vous allez apprendre de nouvelles compétences.
  • Vous allez rencontrer vos nouveaux collègues qui auront sûrement de belles choses à vous faire découvrir.
  • Vous allez avoir votre propre bureau.
  • Du nouveau matériel est mis à votre disposition.
  • Vos nouveaux horaires vous conviennent mieux.
  • Vous avez moins de travail le soir donc du temps pour vos enfants.
  • etc…

 

3)  Modifiez vos habitudes pour accepter de changer:

Il est primordial de changer ses habitudes de vie pour accepter le changement. Quand les choses changent, il faut réadapter son environnement. Ce sont de petites habitudes qui construisent une routine. Il faut donc qu’elles soient bannies pour que la réticence au changement s’estompe peu à peu.

Quelles sont ces habitudes que vous aussi devez bannir pour accepter de changer ? Faites le point, et commencez dès aujourd’hui. Vous serez ainsi en train de constituer une nouvelle routine qui perdurera. Et au passage, vous serez en train d’accepter le changement.

 

4) Laissez faire le temps:

Ça n’est pas toujours facile de changer. Mais ce n’est pas impossible. Nous sommes tous différents. Nous n’allons pas tous à la même vitesse face aux événements. Certains se font une raison au bout de quelques mois, voire de quelques jours. Mais ça n’est pas une course. Chacun guérit à son rythme.

Accordez-vous du temps !

Focalisez-vous sur de nouveaux projets. Occupez-vous correctement pour que la nostalgie des jours passés ne vous amène pas des émotions négatives. Et acceptez-les quand elles resurgissent que cela soit de la colère, de la tristesse ou de la peur. C’est ainsi qu’on diminue peu à peu cette réticence.

Le temps est sage, il révèle tout.
Thalès

 

5) Apprenez à prendre des risques:

Si vous devez prendre une décision ou accepter un changement qui vous semble risquée, que ce soit en changeant d’emploi, en déménageant ou en réservant un voyage dont vous avez toujours rêvé, demandez-vous : qu’est-ce qui le rend risqué ?

Les symptômes d’anxiété et d’excitation sont étonnamment similaires. Donc, si vous vous surprenez à vous sentir anxieux, essayez de recadrer votre vision de la situation. Dites-vous que c’est une occasion excitante et non une occasion dont il faut s’inquiéter. Parfois, il faut prendre des risques pour aspirer à mieux. Mais c’est seulement en se lançant qu’on aura les réponses.

Il faut oser prendre des risques pour aller vers le changement dont vous rêvez.
Chloé

 

6) Restez positif:

Essayer d’être parfait et de toujours prendre la bonne décision est très épuisant (et probablement impossible). Concentrez-vous plutôt sur la recherche des aspects positifs dans chaque situation. Votre état d’esprit face au changement est la clé.

La positivité et l’enthousiasme sont contagieux. Ainsi, plus vous incarnez ces caractéristiques, plus vous encouragez les autres à faire de même et à accueillir le changement avec plus de facilité. Et plus le changement deviendra quelque chose de facile et positif pour vous.

La vie, c’est 10 % ce qui vous arrive, et à 90 % la façon dont on y réagit.
Charles Swindoll

 

D- Conseil de Lecture

La vie est un labyrinthe. Et ce serait tellement plus simple si nous en avions la carte, s’il suffisait de suivre le train-train quotidien… Mais non ! Tout bouge, tout évolue, en amour, en famille, au travail, en société. Alors adaptons-nous ! 
Spencer Johnson

Qui a piqué mon fromage est une fable sur le thème du changement, prenant pour toile de fond un labyrinthe dans lequel quatre personnages hauts en couleur recherchent leur « Fromage ». Le fromage en question est une allégorie de ce que nous attendons de la vie, qu’il s’agisse d’un métier, d’une relation, d’argent, d’une grande maison, de liberté, de paix intérieure voire d’activités.

Chacun de nous a sa propre conception du Fromage, et nous le recherchons parce que nous y voyons la condition sine qua non de notre bonheur. Quand nous mettons la main dessus, nous avons vite fait de nous y attacher. Et lorsque nous le perdons, ou qu’on nous le retire, cela peut constituer un réel traumatisme. Le labyrinthe représente le terrain de notre quête.

Ce livre est une superbe découverte. Je vous le conseille. Un petit livre de 100 pages au message puissant écrit sur le ton de l’humour. Une fable qui pousse à la réflexion sur la façon d’agir face au changement. Cela nous apprend à suivre le courant pour tendre vers quelque chose de mieux. Apprendre à ne plus s’attacher à une situation terminée, à ne plus souffrir du changement.

Ce livre n’est pas réservé aux adultes. Il est largement accessible pour des adolescents.

3 comments

Lolita août 19, 2020 - 11:08

Mille merci ! J’adore votre article 💓 Je vais faire ma liste toute de suite^^

Reply
Joseph août 23, 2020 - 6:59

article bien écrit , très agréable à lire , bravo !

Reply
Chloé Tranchant août 26, 2020 - 12:19

Merci beaucoup pour ce retour!

Reply

Leave a Comment

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. acceptez lire plus